#TousSauveteurs
Bouton menu

Présentation

Chers amis,

SOS MEDITERRANEE, c’est avant tout l’histoire d’un mouvement citoyen européen sans précédent mobilisé face à la situation inacceptable qui se déroule en Méditerranée. Lorsque nous avons entrepris le projet un peu fou d’affréter un bateau et de nous lancer dans des opérations de sauvetage, nous ne nous fixions aucun horizon de temps. Notre objectif était de sauver des vies en mer en mettant le professionnalisme de marins-sauveteurs et d’humanitaires au service d’une volonté citoyenne. Une seule vie sauvée aurait suffi à justifier tous ces efforts. Nous ne mesurions pas à quel point l’élan d’indignation et de solidarité nous porterait sur la durée.

Depuis 5 ans, la mobilisation citoyenne à terre sauve des vies en mer.

Car sans l’engagement de dizaines de milliers de citoyens à travers l’Europe, jamais nous n’aurions pu affréter l’Aquarius, puis l’Ocean Viking, pour porter secours à ces enfants, ces femmes et ces hommes qui fuient la Libye sur des embarcations de fortune.

Sauver, protéger, témoigner sont les piliers de notre action. Tandis qu’en mer les opérations de sauvetage continuent, à terre l’élan citoyen de SOS MEDITERRANEE s’est peu à peu structuré et les actions de sensibilisation se sont multipliées. Quatre associations ont vu le jour en Allemagne, en France, en Suisse et en Italie, et des antennes de bénévoles ont éclos à travers l’Europe pour rendre compte du drame qui se joue en mer et pour faire sortir les États de leur inaction.

Depuis le début de l’année 2020, un autre drame humain sévit, cette fois à terre, à travers l’expansion mondiale du Covid-19. Alors que des vies sont en danger à terre en raison de la pandémie, les États et les citoyens ont fait preuve d’une exemplarité remarquable en termes de coopération dans la gestion de la crise Covid-19, respectant le devoir d’assistance et étant solidaires envers le personnel soignant.

En parallèle, en mer nous assistons à un rétrécissement croissant de l’espace humanitaire en Méditerranée centrale avec un désengagement sans précédent des États européens en matière de recherche et de sauvetage. Le maintien du droit international et le devoir d’assistance en mer comme sur terre est une responsabilité commune aux États européens, particulièrement en temps de crise.

En raison du confinement, #TousSauveteurs devient #TousSauveuteurs 2.0 : aux événements repoussés se rajoutent, sous la forme de “photo-pétition”, des engagements citoyens, afin de rappeler qu’hier, aujourd’hui et demain, à terre comme en mer, la priorité est toujours de sauver des vies.

À terre, comme en mer, c’est la solidarité qui sauve des vies.

Nous sommes #TousSauveteurs.

Illustration de Pénélope Bagieu

Consultez le dossier spécial « Mobilisation citoyenne : la force de l’indignation », illustré par la célèbre bédéiste Pénélope Bagieu, pour en savoir plus sur les mille et une facettes de l’engagement citoyen chez SOS MEDITERRANEE.

Dossier mobilisation